Les labels RSE permettent aux entrepreneurs de valoriser l’intégration d’enjeux, sociaux et éthiques dans leur management. L’influence de la RSE sur la rentabilité de l’entreprise n’est plus à démontrer; Une étude d’envergure publiée par France Stratégie réalisée auprès de 8 500 entreprises de plus de 10 salariés atteste d’une performance majorée de +13 %.

Les entreprises qui s’impliquent dans la RSE souhaitent valoriser leur démarche, mais se heurtent à des méthodes d’audit floues. Il existe cependant des solutions proposées par des spécialistes. Outre la norme ISO 26000 qui n’est pas certifiante, différents labels RSE ont vu le jour.

La norme ISO 26000

Le norme ISO 26000 définit la RSE comme étant la responsabilité d’une entreprise vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement. Grâce à un comportement transparent et éthique, elle contribue ainsi au développement durable, prend en compte son influence sur la santé, obéit aux lois qui la régissent, tant sur le plan national qu’international et prend en compte les attentes de toutes les parties prenantes.

À cette fin, l’entreprise doit d’abord identifier les parties prenantes qui se comptent parmi tous les acteurs impactés par ses décisions. Elle doit ensuite mettre en place un dialogue qui aborde 7 questions centrales :

  1. la gouvernance ;
  2. les droits de l’homme ;
  3. les conditions de travail ;
  4. l’environnement ;
  5. la probité des pratiques ;
  6. la relation avec les consommateurs ;
  7. l’implantation locale.

L’écueil de la norme ISO 26000

La norme ISO 26000 n’est pas certifiante, car elle propose un cap, mais n’a pas d’exigences. L’entreprise établit sa propre hiérarchisation en fonction de sa configuration, ce qui interdit toute mesure concrète. Plutôt qu’un référentiel de certification, la norme ISO 26000 prend la forme d’un guide méthodologique.

N’étant pas en mesure d’établir un niveau de conformité quantifiable, ISO a préféré ne pas la rendre certifiante.

Le Label Engagé RSE

Label RSE Logo RSE Engagé de l'AfnorL’Afnor – Association française de normalisation – est une association française qui délivre un label reconnu qui engage la responsabilité de l’entreprise. Elle prend en compte l’ISO 26000, mais aussi le SD 21000 (norme française sur le management des entreprises et le développement durable) et la GRI (Global Reporting Initiative) qui rend compte des performances économiques, environnementales et sociales de l’organisation.

Le Label RSE Lucie 26000

Label RSE Logo du Label Lucie 26000

Le label Lucie 26000 a été créé sur la base de la norme ISO 26000 et ses 7 domaines d’action constitutifs. L’évaluation se déroule en cinq étapes, sous la houlette d’un consultant externe. Bureau Veritas ou RSEVal se charge de l’évaluation finale. Il se montre très exigeant. Il reste valable durant trois ans, mais est réévalué à mi-parcours.

Le label Lucie 26000 se veut fédérateur et a créé une communauté de plus de 700 organisations qui se rencontrent régulièrement pour réfléchir à la valorisation du label RSE.

Le Label B Corp

Label RSE Logo B Corp

Le label RSE B Corp revendique près de 2 500 entreprises certifiées dans le monde, dont près d’une centaine en France. Née au États-Unis, cette certification exigeante a pour objectif de récompenser, « non pas la meilleure entreprise AU monde, mais la meilleure entreprise POUR le monde ».

Pour décrocher ce Graal, l’entreprise doit répondre à deux cents questions réparties sur cinq domaines : gouvernance, collaborateurs, communautés, environnement et clients. L’ONG B Lab évalue votre score qui doit dépasser les 80 points sur 200, pour être agréé.

Vous pouvez vous « entraîner » pour décrocher le label RSE B Corp en répondant à leur questionnaire disponible en ligne. Vous pourrez alors constater le niveau d’excellence requis, car les 80 000 entreprises qui s’y sont risquées jusqu’à présent ont récolté une note moyenne de 55 points.

Le Label RSE POSITIVE WORKPLACE

Le Label RSE POSITIVE WORKPLACE est original de par sa méthodologie. Elle est composée de 2 principales étapes. Dans un premier temps, l’organisation doit répondre à 150 questions sur son activité, sa gouvernance, sa gestion des ressources humaines, son empreinte environnementale et son ancrage local. Dans un deuxième temps, des enquêtes anonymes sont envoyées aux 3 principales parties prenantes (salarié-es, clients, fournisseurs). La notation finale compte pour 50% sur le retour de cette enquête qui valide la reconnaissance par l’écosystème des engagements RS de l’entreprise.

Label en devenir, son ambition : « Garder souveraine notre savoir-faire RSE en Europe et le disséminer dans le Monde entier ! » (dixit C. MARGNAT, fondateur de PWP).

 

Vous voyez qu’il existe des solutions pour chaque entreprise souhaitant valoriser son action et décrocher un label RSE d’excellence.

Dominique WOLFF

Photo bouton de Dominique WOLFF, DG de WOLFF Consulting, expert en RSE

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wolff Consulting

212, avenue de la Libération,
72000 Le Mans

Tel: +33 (0) 6 59 83 15 25
Email: contact@wolff-consulting.fr